Dax

un archipel fluvial

  • quartiers

Maître d’ouvrage : PUCA + Ville de Dax

Mission : Concours d’idées AMITER « Mieux aménager les territoires en mutation exposés aux risques naturels »

Superficie : 72 Ha

Calendrier : 2021

Équipe : ATELIER IRIS CHERVET + URBAN WATER + VERTIGOLAB

  • RÉTABLIR LA CONTINUITÉ HYDRAULIQUE, ÉCOLOGIQUE ET PAYSAGÈRE DU LIT MAJEUR
  • GARANTIR LA SÉCURITÉ DES PERSONNES ET DES BIENS JUSQU’A LA CRUE CENTENNALE
  • DÉVELOPPER 3 TYPOLOGIES URBAINES INSUBMERSIBLES

Le projet rétablit la transparence hydraulique du quartier et guide l’eau des crues vers une zone d’inondabilité prioritaire : un vaste parc urbain aménagé sur des parcelles mutables à court termes. Par un jeu de déblais/remblais s’appuyant sur la topographie et le tracé historique des barthes, nous proposons la constitution de digues habitées et d’îles surélevées. #cut Ces territoires hors d’eau constituent des réserves foncières pouvant accueillir la relocalisation de certaines activités du quartier, tout comme un développement résidentiel ou économique neuf, ou des équipements et services publics. Ces dispositifs permettent d’habiter sur les digues et non derrière, et de retrouver ainsi une relation visuelle avec l’horizon du fleuve.

Les anciens réseaux d’eau, souvent busés, refont surface et deviennent de plus larges canaux. La traverse, qui passe sous le talus ferroviaire dans la barthe basse, génère un vaste parc humide, tandis que les digues le long de l’Adour renforcent leur caractère hybride d’infrastructure habitée. Le projet révèle les traces du parcellaire historique des Barthes et y associe la nouvelle trame de l’eau et ses canaux, un réseau de voiries et cheminements, et des plantations d’arbres alignés formant une sorte de caneva, qui structure le développement du site, oriente les vues et ombrage les parcours guidés vers le fleuve.

Le projet installe ainsi deux grands paysages d’eau : d’une part le paysage ouvert du fleuve, paradoxalement très urbain, mis en scène par les digues habitées et leurs espaces publics surélevés, en belvédère sur le lit mineur ; d’autre part, un paysage intérieur rustique, élémentaire, qui redonne l’échelle du lit majeur de l’Adour.

[+]
Retour aux projets
Niort
vallées vives
Suivant
Zumikon
place du village et halle multifonctionnelle
Précédent