Olivenza

Limite ville-campagne

  • urbanisme

Workshop inter-sessions Europan 13/14

Nature : Workshop international sur le thème de La Ville Adaptable, appliqué aux franges urbaines des villes d’Estremadure

Maître d’ouvrage : Région d’Extremadura et ville d’Olivenza

Équipe : ATELIER IRIS CHERVET (FR), Tu-Du (EE), Lucia Martinez Rodriguez (ES), Roberto Carlucci (IT), Ander Bados Sesma (ES), Federico Sercis (IT), Robin Soendergaard (NO), Alessandro Labriola (IT)

Date : 2016

L’enjeu est de penser la création d’une interface entre ville bâtie et agriculture, sans empêcher l’extension résidentielle, mais en l’articulant au paysage naturel agricole : comment créer une limite dense et dynamique d’un point de vue urbain, qui dialogue et s’entremêle avec la campagne environnante ? Comment penser les usages pour repenser les modes de vie périphériques ? Comment les rendre compatibles avec une agriculture en circuit court, adaptée aux besoins de la ville ?

Le projet réinterprète les typologies historiques de la limite ville-campagnes d’Olivenza (le mur, la porte, le bastion) pour développer une série d’outils programmatiques et paysagers mobilisables pour restructurer et réactiver la lisière urbaine. #cut Le mur d’enceinte historique constitue l’interface épaisse et poreuse entre les usages urbains et agricole : il devient à la fois espace public et ouvrage hydraulique permettant d’améliorer la gestion des eaux. Les bastions défenseurs s’inversent et deviennent des parcs pénétrant la ville dense. Les portes sont projetées à l’extérieur de l’enceinte, et ponctuent l’espace agricole par des programmes favorisant la coopération, la logistique et la distribution de la production.

[+]
Retour aux projets
Chelles
Parc ferroviaire et centre logistique
Précédent